Guide du débutant pour le contrôle de la température dans la cigarette électronique

Contrôle de la température dans les e-cigs : guide du débutant

Des informations pratiques sur la fonctionnalité du contrôle de la température dans les dispositifs de vapotage

Tu sais, cet horrible goût de brûlé ? Ou le désagrément causé par une vapeur trop chaude ?

Si la réponse à au moins une de ces questions est « oui », cet article est pour vous.

Sur cette page, je vous parlerai du contrôle de la température, une fonctionnalité qui peut vous aider à éviter ces épisodes désagréables et à ne pas risquer de causer des dommages permanents à votre élément chauffant, vous obligeant à le remplacer plus tôt que prévu.

Outil de mesure de la taille des résistances régénérables

Qu’entend-on par contrôle de la température des cigarettes électroniques ?

Le contrôle de la température (CT) est un remède potentiel pour minimiser les désagréments liés à la surchauffe pendant le vaping.

En effet, le réglage de la température de la cigarette électronique est un excellent moyen de limiter la quantité de chaleur générée par les éléments chauffants, réduisant ainsi le risque de cues, c’est-à-dire ces bouffées caractérisées par un terrible goût de brûlé.

Normalement, les dispositifs de vapotage permettent de régler la puissance en watts afin de contrôler la puissance de sortie au moment de l’activation. Avec la fonctionnalité TC, en revanche, il est possible de définir la température maximale pouvant être atteinte par la résistance lors du vapotage. À vrai dire, dès que la bobine atteint la valeur indiquée, l’appareil cesse de fournir de l’énergie, ce qui empêche les températures excessives d’être atteintes.

Lire aussi : Avez-vous un goût de brûlé lorsque vous fumez ? Vous avez probablement pris le relais. Voici comment éviter que cela ne se reproduise

Pourquoi vous ne pourrez peut-être pas utiliser le contrôle de la température ?

La première chose que vous devez savoir est que tous les mods ne disposent pas d’une fonctionnalité de contrôle de la température. Si c’est le cas de votre appareil, alors désolé, mais vous serez limité à la configuration en watts uniquement.

En revanche, si votre mod dispose de la fonctionnalité TC, alors vous êtes libre de l’activer et de la configurer en fonction du type de résistance monté sur votre atomiseur.

Veuillez noter : les bobines sont fabriquées à partir de différents matériaux et ne sont pas toutes compatibles avec une utilisation en mode TC. Le kanthal en fait partie et, malheureusement, c’est aussi le type de métal le plus fréquemment utilisé pour la production de résistances à tête interchangeable. Pour cette raison, si vous ne possédez pas d’atomiseur reconstructible, il est fort probable que vous ne puissiez pas l’utiliser en mode TC.

Cependant, si vous possédez un réservoir RBA (c’est-à-dire régénérable), vous pouvez choisir de fabriquer vos résistances à partir de matériaux qui prennent en charge cette fonction, comme le nickel et le titane, et configurer votre appareil pour qu’il maintienne une température optimale.

Mais, quelle est cette température optimale ?

Comment régler le contrôle de la température lorsque vous fumez

Lorsque nous parlons de la température idéale pour le vaping, nous entrons en terrain très délicat. Il existe de nombreuses opinions sur le sujet, et il n’est pas évident de savoir laquelle est la plus correcte. La température idéale, en fait, dépend d’une myriade de facteurs tels que le matériau dans lequel la résistance est fabriquée.

Bref, il y aurait des livres à écrire sur ce sujet, mais nous voulons ici essayer de vous simplifier les choses.

Ma suggestion est la suivante : essayez de régler la température maximale de votre appareil à environ 200 °C et tirez quelques bouffées. Si vous êtes satisfait, c’est parfait : vous avez déjà découvert la température idéale à votre goût.

Il est toutefois plus probable que la température de 200 °C soit trop basse à votre goût et que la vapeur produite ne soit pas assez chaude pour faire ressortir l’arôme des liquides de votre e-cigarette. Dans ce cas, augmentez progressivement la température de 5 °C à la fois jusqu’à ce que vous trouviez le bon équilibre.

Veillez à ne pas dépasser 250 °C ! Au-delà de cette valeur, votre élément chauffant deviendrait vraiment trop chaud, quel que soit le matériau dont il est constitué ! Allez-y doucement, soyez patient et vous trouverez la bonne température pour profiter pleinement de vos séances de vapotage.

Un tas de résistances régénérables adaptées au contrôle de la température

Les inconvénients du contrôle de la température dans la cigarette électronique

Jusqu’à présent, j’ai expliqué comment régler le contrôle de la température afin d’éviter certains inconvénients fréquents du vaping, comme la toux ou une vapeur trop chaude.

Avant de conclure, il est toutefois juste de signaler certains inconvénients de cette fonctionnalité afin que vous disposiez de tous les éléments nécessaires pour décider de l’utiliser ou non.

Tout d’abord, le mode TC ne convient pas aux débutants, car il présente un certain degré de complexité et nécessite de nombreuses tentatives pour le régler sur la bonne valeur. Il est beaucoup plus simple de se contenter de régler la puissance délivrée, comme le font la plupart des vapoteurs, et de veiller à ne pas pratiquer les comportements qui pourraient faire surchauffer la résistance, comme les bouffées longues et fréquentes et le fait de ne pas remplir le réservoir lorsque le liquide s’épuise.

De plus, comme je l’ai expliqué, cette caractéristique n’est pas compatible avec certains matériaux dont sont faites les bobines, notamment le kanthal, utilisé pour la grande majorité des résistances. En bref, si vous ne possédez pas d’atomiseur reconstructible, vous ne pouvez probablement pas régler ce mode.

Enfin, tous les mods en vente ne sont pas de haute qualité. Si vous rencontrez un produit de mauvaise qualité, même si vous l’utilisez en mode « puissance » (c’est-à-dire en réglant la puissance en watts), vous ne devriez pas avoir de problèmes particuliers. Au contraire, la fonctionnalité de contrôle de la température nécessite un appareil d’excellente qualité : sinon, vous risquez d’avoir le résultat inverse, c’est-à-dire des résistances qui deviennent incandescentes et se fichent éperdument de la façon dont vous configurez votre mod.

Lire aussi : Vaping base neutre : est-ce vraiment une bonne idée ?

En conclusion

Le vapotage avec contrôle de la température peut être une expérience formidable qui vous permet de profiter de manière optimale des liquides de votre e-cigarette sans risque de surchauffe de l’élément chauffant. Votre serpentin maintiendra constamment la température idéale pour une performance maximale.

Cependant, comme je vous l’ai expliqué, ce mode ne convient pas à tout le monde, mais est surtout recommandé aux fumeurs expérimentés qui possèdent un appareil de bonne qualité.

En résumé, c’est à vous de décider si vous voulez essayer cette fonction (si votre mod vous le permet) ou continuer à régler votre e-cigarette en réglant les watts, comme le font la plupart des fumeurs.

Quel que soit votre choix, un dernier conseil : si vous cherchez le meilleur pour vos séances de vapotage, jetez un coup d’œil aux liquides pour e-cigarettes et à tous les autres produits disponibles dans notre boutique.

Chez Terpy, vous trouverez des e-liquides, des arômes concentrés, des bases de nicotine et bien d’autres articles de qualité supérieure !