E-liquide à la marijuana : voici pourquoi vous devriez l’éviter

C'est pourquoi vous devriez éviter les e-liquides de marijuana.

5 risques à considérer si vous envisagez de vapoter un liquide à base de thc


Comme vous le savez peut-être, la cigarette électronique est un dispositif qui permet l’inhalation de liquides particuliers par vaporisation. Les liquides de vapotage contiennent généralement de la glycérine végétale (VG), du propylène glycol (PG), des arômes et, souvent, de la nicotine liquide .

Vous pouvez les acheter tout prêts ou les fabriquer chez vous selon vos goûts.

Cependant, la production à domicile se prête à une certaines « expériences », potentiellement dangereuses pour la santé ; citons en exemple la production d’ e-liquides pour cigarettes électroniques à base de marijuana à forte teneur en THC et donc illégale en France.

En raison de la richesse de son profil aromatique et de la teneur en cannabinoïdes, le cannabis remplacerait à la fois les arômes de vapotage et la nicotine, modifiant le niveau psychique du consommateur.

L’utilisation de cannabis dans les e-cigarettes est une pratique assez courante aux États-Unis, où les e-liquides à base de THC sont fabriqués à la maison (avec l’ajout d’huile de marijuana à la base neutre) ou achetés en contrebande.

Pourtant, l’utilisation de ces produits expose les consommateurs à de nombreux risques. Voyons les ci-dessous.

1) Vapoter des liquides de contrebande ne vous donne pas la certitude de ce que vous allez inhaler.

Vaper inhalant du liquide de marijuana

En Europe, les liquides pour cigarettes électroniques sont réglementés par la TPD, une loi ad hoc qui protège les consommateurs en réglementant les ingrédients des produits de vapotage, les quantités maximales de nicotine pouvant être utilisées dans les liquides et bien plus encore.

Mais les e-liquides à base de THC sont des produits illégaux en France (et dans le monde) et distribués sur le marché noir. De plus, ils ont tendance à être produits à l’étranger.

Le respect de la législation sur la cigarette électronique serait vraiment une utopie !

Lorsque vous achetez des produits à base de THC, vous ne savez pas ce qu’ils contiennent car il n’y a aucune information sur les ingrédients.

Nous imaginons que vous voulez savoir ce que vous inhalez, surtout après que plusieurs personnes aux États-Unis ont contracté des maladies respiratoires très graves et ont admis d’utiliser des liquides à base de THC et d’autres produits de contrebande.

Lire aussi : Des arômes de liquide pour cigarette électronique pour tous les palais

2) Les liquides de vapotage de marijuana du marché noir peuvent entraîner le développement d’infections respiratoires graves, voire mortelles.

Il n’y a pas si longtemps, à l’été 2019, pas moins de 6 décès dus à des infections graves des voies respiratoires ont été enregistrés dans cinq États américains. Toujours en 2019, la même pathologie a conduit à l’hospitalisation de près de 500 personnes, à tel point que les hospitalisations ont triplé en un peu moins d’un mois. (source : Ansa – USA, épidémie de « vape » causée par le THC et les produits illégaux )

Après des enquêtes approfondies, la plupart des survivants ont admis avoir utilisé des recharges pour cigarettes électroniques (aux États-Unis, les appareils les plus populaires sont les POD) contenant du THC et des produits chimiques huileux. D’autres personnes ont admis avoir utilisé des liquides de contrebande.

Étant donné qu’aux États-Unis, il n’y a pas de réglementation stricte sur les e-cigs, réglementations qui s’appliquent plutôt en France et dans toute l’Europe, les substances nocives auxquelles les vapoteurs peuvent être exposés sont innombrables. Et encore plus si elles sont combinées avec de l’huile de cannabis.

Vous voulez toujours vapoter des liquides de marijuana produits on ne sait où ?

3) L’inhalation de THC avec l’e-cigarette peut entraîner une intoxication.

Intoxication liquide de cigarette électronique avec THC

Si vous consommez régulièrement du cannabis, vous saurez que les quantités de THC des variétés les plus puissantes sont d’environ 20 à 30 % maximum. De plus, le CBD, le cannabinoïde non psychotrope, a un effet antipsychotique et limite clairement les effets secondaires du THC.

Mais les liquides pour cigarettes électroniques à la marijuana sont fabriqués avec de l’huile de cannabis, un produit qui contient de très grandes quantités de tétrahydrocannabinol : pensez que certaines huiles peuvent contenir jusqu’à 90 % de THC.

En inhalant ces produits, le risque d’intoxication est très élevé car la teneur élevée en THC dans le sang est atteinte en très peu de temps. Attention !

4) Dépendance au THC : si vous n’en avez pas, elle pourrait apparaître avec l’utilisation de liquides de vapotage à la marijuana.

C’est un fait, la consommation intensive et à long terme du cannabis peut vous rendre psychologiquement dépendant des effets du THC. Si vous consommez du cannabis mais que vous n’en êtes pas dépendant, sachez que le vapotage continu de liquides à base de THC peut conduire à une dépendance à cette substance.

Rappelez-vous également que si vous ne fabriquez pas le liquide à la maison mais que vous l’achetez en contrebande, vous ne pouvez pas savoir quels produits chimiques il contient. Et ceux-ci peuvent créer une dépendance ou provoquer de graves effets secondaires.

Lire aussi : Le e-liquide est-il mauvais pour vous ? Voici ce que dit la science.

5) Vous ne pouvez pas savoir ce qui se passe lorsque vous combinez de l’huile de marijuana avec les autres ingrédients des liquides de cigarette électronique.

Lorsque nous inhalons quelque chose, nous devons faire très attention aux risques auxquels nous nous exposons puisque les substances inhalées pénètrent dans notre corps.

Comme le THC lui-même est un ingrédient actif du cannabis avec des effets secondaires bien connus (anxiété, dépression, apathie, dépendance, psychose et bien plus encore), le combiner avec la base e-liquid et tout autre arôme premium pourrait être une mauvaise idée.

Même si vous préparez votre liquide vous-même, vous ne pouvez pas savoir quelle est la réelle interaction entre PG, VG, les arômes et l’huile de cannabis. Le risque de contracter des maladies respiratoires ou des lésions cognitives auto-provoquées est très élevé.

En résumé …

L’utilisation d’e-liquides à base de THC vous expose aux principaux dangers suivants :

  • Inhalation d’un produit de contrebande sur lequel vous n’avez pas la moindre information, notamment sur ses ingrédients
  • Développement potentiel d’infections respiratoires graves, voire mortelles, comme cela s’est produit aux États-Unis
  • Intoxication au THC
  • Dépendance à la marijuana
  • Interaction potentiellement nocive entre le THC et les ingrédients classiques des liquides de vapotage (ou d’autres produits chimiques si le liquide provient du marché noir)

Nous vous déconseillons fortement de créer ou d’acheter un tel produit. Votre santé est en jeu !

Achetez plutôt les meilleurs produits de vape sur Terpy. Vous serez agréablement surpris par les goûts et les parfums uniques.