Le e-liquide est-il mauvais pour vous ? Voici ce que dit la science.

Le e-liquide est-il nocif pour la santé? Que dit la science?

Les liquides de cigarette électronique sont-ils mauvais pour la santé ou sont-ils sans danger ? Vous trouvez ici la réponse.

Ceux qui abordent la cigarette électronique pour la première fois ont généralement une question précise en tête : « Le liquide pour cigarette électronique est-il mauvais pour la santé ? »

Il s’agit toujours d’une substance (vaporisée) à inhaler. Une telle question est donc parfaitement légitime pour les personnes qui souhaitent améliorer leur santé en abandonnant les cigarettes traditionnelles.

Aujourd’hui, nous allons répondre à cette question, en parlant tout d’abord de la composition des liquides cigarettes électroniques – avec ou sans nicotine – puis des opinions du monde scientifique à ce sujet.

Nous espérons dissiper tous vos doutes, mais si vous avez encore des questions, vous pouvez lire plus d’articles sur notre blog ou nous contacter !

Lire aussi : Des liquides prêts à vapoter pour chaque saison

Ingrédients des liquides pour cigarettes électroniques : conviennent-ils au vapotage ou sont-ils mauvais pour la santé ?

Les ingrédients des liquides de cigarette électronique sont-ils mauvais pour la santé?

La composition d’un liquide pour cigarette électronique est la même partout dans le monde ; les quantités de nicotine liquide peuvent varier, mais en général, les liquides de vapotage sont fabriqués avec :

  • Propylène Glycol (PG) : substance liquide inodore et incolore qui a une consistance visqueuse et un goût sucré. Il est utilisé dans de nombreuses industries, notamment les industries pharmaceutique et cosmétique, comme solvant, support de parfums, humectant et bien plus encore. 
    Étant un composé chimique hydrosoluble, il est particulièrement adapté à la production de nombreux produits, y compris les liquides de vapotage. Le propylène glycol est sans danger pour notre corps, bien que certaines personnes puissent développer une intolérance à ce composé et, par conséquent, doivent éviter de le prendre même en petites quantités.
  • Glycérine végétale (VG) : également appelée glycérol. C’est un composé naturel produit à partir d’huiles végétales (par exemple, l’huile de coco ou l’huile de soja) et destiné à un usage alimentaire, cosmétique mais aussi à la fabrication de produits pharmaceutiques, à base de plantes et même de nettoyants ménagers. 
    La glycérine végétale est un composé sans aucun danger pour notre santé, puisqu’elle est naturellement présente dans l’organisme humain et animal.
  • Arômes cigarette électronique : très similaires aux arômes alimentaires. Ce sont des substances chimiques obtenues par synthèse, extraction ou macération de produits naturels (souvent issues de fleurs et de plantes aromatiques). 
    Ils peuvent également être obtenus en reproduisant des molécules aromatiques naturelles en laboratoire. Les arômes des cigarettes électroniques sont dissous dans du propylène glycol – qui, rappelons-le, est un excellent porteur d’arômes – et il suffit d’en dissoudre un petits pourcentages pour obtenir un liquide très parfumé et savoureux.
  • Nicotine liquide (éventuelle) : composé organique présent dans la nature tant dans le tabac que dans les solanacées (tomates, poivrons, aubergines et pommes de terre), capable de stimuler la production de dopamine, sérotonine, d’adrénaline et d’autres hormones. Comme vous le savez, si vous consommé des cigarettes, la nicotine crée très rapidement une dépendance à la fois psychique et physique. 
    Les personnes stoppant leur consommation de nicotine ressentent de véritables symptômes de sevrage, ce qui explique qu’il est si difficile d’arrêter de fumer cessant clairement l’utilisation de la nicotine. Les liquides pour cigarettes électroniques contenant de la nicotine sont donc indispensables pour arrêter de fumer sans retomber dans la cigarette classique. Toutefois, il est fortement recommandé de réduire progressivement les concentrations de nicotine afin d’arriver rapidement à l’arrêt du tabac.

Comme vous pouvez le constater, la nicotine est la seule substance dans les liquides de vapotage qui soit toxique pour notre organisme, mais elle est essentielle pour ne pas retomber dans les cigarettes classiques.

Pour des raisons de sécurité, la TPD (législation européenne sur les cigarettes électroniques) impose une limite maximale de 20 mg/ml de nicotine contenue dans les liquides de vapotage. Chaque vapoteur peut donc choisir la quantité de nicotine à prendre de 0 à 20 mg/ml.

Mais que dit la science sur l’innocuité des cigarettes électroniques ? Le liquide de la cigarette électronique est-il mauvais ou non ?

Cigarette électronique et santé : voici l’opinion de la Fondation AIRC pour la recherche sur le cancer.

Comme vous le savez probablement, la Fondation AIRC pour la recherche sur le cancer est une organisation privée à but non lucratif.

L’AIRC a récemment exprimé son avis sur l’utilisation de liquides e-cigarettes et sur la différence entre ceux-ci et la cigarette traditionnelle.

Elle indique notamment que l’utilisation de cigarettes électroniques peut être utile pour contrôler la dépendance à la nicotine et éviter à la fois le goudron et les nombreux gaz toxiques contenus dans la fumée de cigarette, de pipe et de cigare.

En effet, il faut savoir que la cigarette classique contient environ 4000 produits chimiques dont environ 400 toxiques (dont beaucoup sont cancérigènes). Lors de la combustion du tabac et du papier dans lequel il est enfermé, des composants hautement cancérigènes sont libérés, responsables de graves maladies des voies respiratoires – et pas seulement -.

Dans la cigarette électronique, en revanche, aucune combustion n’a lieu : les liquides sont portés à ébullition et vaporisés. C’est donc un processus beaucoup plus sûr que la combustion.

Néanmoins, la Fondation AIRC déconseille fortement l’utilisation de la cigarette électronique par les non-fumeurs. Cet instrument doit être considéré comme un dispositif de sevrage tabagique uniquement, et non destiné à un usage récréatif.

En effet, la nicotine est potentiellement nocive pour la santé humaine : elle favorise l’hypertension, le diabète et pourrait interférer dans le bon développement neurologique des jeunes.

Pour cela, les quantités de nicotine dans les e liquides de vapotage doivent être réduites au fil du temps jusqu’à ce qu’elles atteignent zéro.

Lire aussi : Résistances pour cigarettes électroniques : comment les utiliser, quand les changer et où les acheter ?

Le vapotage est-il mauvais pour les poumons ? Ce n’est pas encore clair, mais l’e-cig est beaucoup plus sûre qu’une cigarette classique.

La cigarette électronique est nettement moins dangereuse que la cigarette traditionnelle, la pipe et le cigare. Les composants des liquides légaux en France sont sûrs et même contenus dans les produits alimentaires et pharmaceutiques, phytothérapeutiques et cosmétiques.

Malgré cela, il n’est pas encore possible de vérifier les dommages (éventuels) de la vape, à la fois parce que le vapoteur est généralement un ancien fumeur et parce que l’e-cig est un instrument très récent.

Cependant, comme il s’agit d’un outil à vapeur, nous pouvons dire sans risque que, grâce à son utilisation, toutes les substances toxiques causées par la combustion du tabac et du papier sont évitées.

La combustion de la cigarette est cancérigène

Les médecins confirment également que la cigarette électronique peut être un outil utile pour arrêter de fumer, mais ils déconseillent son utilisation pour les non-fumeurs car il n’est pas encore possible d’établir si son utilisation continue est mauvaise pour les poumons.

Vous souhaitez également abandonner la cigarette traditionnelle à l’aide de l’e-cigarette ? Achetez maintenant les meilleurs appareils et produits pour vape en ligne sur Terpy : nous vous attendons !