Qu’est-ce qui est le plus nocif : la cigarette normale ou la cigarette électronique ?

La cigarette classique ou électronique est-elle plus nocive?

Cigarette électronique vs cigarette classique : quels dommages engendrent-elles ?

La cigarette électronique est une alternative valable au tabagisme, car elle permet d’éliminer la combustion et de passer à la vaporisation, sans renoncer brutalement à la nicotine, et évite donc la rechute dans le tabac.

Si vous vous demandez « Qu’est-ce qui fait le plus mal : la cigarette normale ou électronique ?», la réponse est certaine : la cigarette traditionnelle est bien plus dangereuse que la cigarette électronique. Et aujourd’hui, nous allons voir pourquoi.

Bien sûr, fumer et vapoter ont tous deux des effets secondaires, puisque dans les deux cas vous inhalez des substances étrangères à votre corps… Mais, il semble que la deuxième méthode soit beaucoup moins risquée que la première. De plus, il n’est pas obligatoire d’utiliser des liquides cigarettes électroniques contenant de la nicotine : vous pouvez (progressivement) abandonner cet alcaloïde et continuer à vapoter sans être en manque.

Voyons maintenant quelles sont les différences entre la cigarette électroniques et la cigarette à base de tabac et pourquoi la première est beaucoup moins nocive que la seconde.

1) Pourquoi la cigarette classique est-elle plus nocive que la cigarette électronique ?

Dommages de la cigarette classique

La différence entre fumer et vapoter est que fumer permet d’ingérer de la nicotine en brûlant le tabac, tandis que le vapotage permet de l’absorber en chauffant des liquides e-cigarettes , sans combustion.

Comme vous le savez sans doute, fumer nuit gravement à la santé car les substances toxiques produites par la combustion (plus de 4000) provoquent des maladies graves. Parmi les principaux dommages causés par la cigarette, on trouve :

  • Irritation des voies respiratoires
  • Augmentation du mucus
  • Bronchite aiguë suivie de bronchite chronique
  • Emphysème pulmonaire
  • Risque élevé d’infections respiratoires et d’asthme
  • Vieillissement prématuré de la peau
  • Impuissance chez l’homme
  • Augmentation de la pression artérielle
  • Athérosclérose
  • Risque accru de de pneumonie et de bronchite
  • Risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral
  • Problèmes circulatoires pouvant également entraîner une dégénérescence cérébrale rapide
  • Risque très élevé de développer différents types de cancers : ceux atteignant les voies respiratoires (y compris les poumons), ceux du système gastro-intestinal, du cancer du foie au cancer de l’œsophage, et bien d’autres.
  • Chez la femme : ménopause prématurée, ostéoporose et, en cas de tabagisme pendant la grossesse, dommages au bébé tels que l’insuffisance pondérale, la mort prématurée, le retard de croissance, les complications cardiaques et bien plus encore.

Il faut également considérer le risque induit par le tabagisme passif chez les non-fumeurs, qui peuvent développer cancer du poumon, asthme et infections graves des voies respiratoires.

La cigarette électronique empêche l’utilisateur d’inhaler les milliers de substances toxiques (dont environ 400 cancérigènes) données par la combustion du tabac, et elle aide à arrêter de fumer.

Lisez aussi : Quelles sont les meilleures marques de cigarettes électroniques ?

2) Les substances toxiques inhalées avec les cigarettes électroniques sont nettement inférieures à celles produites par la fumée de cigarette.

Inhaler du propylène glycol, de la glycérine végétale et des arômes pour cigarettes électroniques n’est pas une pratique anodine, mais elle est certainement moins nocive que de fumer !

Pour le moment, il n’y a pas d’études sur les dommages à long terme du vapotage (puisqu’il s’agit d’une pratique récente), mais une chose est sûre : avec la combustion de cigarettes, vous inhalez du goudron et des milliers d’autres substances toxiques, tandis que le vapotage produit du formaldéhyde et de l’acétaldéhyde. C’est pourquoi les cigarettes ordinaires font plus mal que les cigarettes électroniques.

Voyons ce que la fondation AIRC en dit :

« Le chauffage du propylène glycol et de la glycérine peut produire du formaldéhyde et de l’acétaldéhyde, qui, à des doses plus élevées que celles prises avec une seule e-cig, sont considérés comme certains cancérogènes inclus dans le groupe 1 des substances cancérigènes du CIRC. »

SourceLa cigarette électronique est-elle moins dangereuse que la cigarette de tabac ?, Fondation AIRC pour la recherche sur le cancer )

La production de ces substances ne se produit donc pas dans 100 % des cas, et 2 ou 3 ml de e-liquide pour cigarette électronique ne suffisent pas pour arriver à la production de formaldéhyde et d’acétaldéhyde.

De plus, 2 substances nocives contre 4000 semblent être un très bon compromis, non ?

Il faut également considérer que, contrairement à la cigarette classique, l’utilisation de la cigarette électronique permet l’abandon total de la nicotine.

3) La cigarette électronique nous permet d’abandonner définitivement la nicotine. La cigarette classique nous rend de plus en plus dépendants de cette substance.

La nicotine est un alcaloïde physiquement addictif, ce qui rend le sevrage extrêmement difficile. Il s’agit d’une neurotoxine puissante qui, entre autres, augmente le rythme cardiaque et la pression artérielle, rétrécit les parois des vaisseaux sanguins (en raison de son effet vasoconstricteur).

La principale méthode d’absorption de nicotine est la cigarette classique, suivie du cigare et de la pipe. La dépendance à la nicotine s’installe en très peu de temps, tandis que s’en débarrasser relève du défi… À moins que vous n’utilisiez un substitut de cigarette, comme l’e-cigarette !

Cigarette électronique moins nocive que la cigarette ordinaire

Les liquides pour cigarettes électroniques contenant de la nicotine permettent l’abandon complet de la cigarette, car le fumeur ne ressent pas de manque et ne retombe généralement pas dans son ancienne habitude.

Le point positif est que les quantités de nicotine liquide présentes dans les produits de vape sont facultatives : le vapoteur peut choisir les pourcentages à utiliser (jusqu’à 20 mg par ml) et réduire progressivement la teneur en nicotine inhalée.

Par exemple, il peut commencer avec un liquide à forte teneur en nicotine et, lorsqu’il se sent prêt, passer à des produits avec des pourcentages d’alcaloïde toujours plus faibles, jusqu’à atteindre zéro.

Comme vous le savez bien, c’est impossible avec la cigarette.

Bien que l’option la plus saine serait d’éviter à la fois le tabagisme et le vapotage, nous savons comment le sevrage de la nicotine peut entrainer une rechute dans le tabac. La cigarette électronique est donc le meilleur allié pour arrêter de fumer.

Lire aussi : Où peut-on fumer la cigarette électronique ? Ce que dit la loi en 2021

En conclusion

Aujourd’hui, nous avons répondu à votre question : « Qu’est-ce qui est le plus nocif entre la cigarette électronique et la cigarette normale ? ». Nous vous avons donné des éléments fiables expliquant pourquoi la cigarette classique fait beaucoup plus de mal que la cigarette électronique.

Et maintenant, le moment est venu de penser à votre santé.

Achetez les meilleures cigarettes électroniques et produits de vapotage sur Terpy maintenant !