Dry hit et cigarette électronique : pourquoi cela arrive et comment éviter les fameuses « toux sèches » ?

Dry hit et cigarette électronique : pourquoi cela arrive et comment éviter les fameuses « toux sèches » ?

Publié le: 23/11/2023

PEUT CAUSER DES PROBLÈMES D’E-CIG ET DE SANTÉ, MAIS IL PEUT AUSSI S’AGIR D’UNE MÉTHODE DE NETTOYAGE DE L’ÉLÉMENT CHAUFFANT REMANUFACTURABLE.

Cela peut arriver aux vapoteurs novices, mais également aux expérimentés. La sensation est loin d’être agréable : il s’agit du “cue” ou, pour le dire en termes techniques, du « dry hit ».

Il s’agit d’un problème courant, mais à long terme, il peut endommager l’e-cig et obliger à changer les pièces de l’appareil. Une autre solution consiste à nettoyer l’e-cigarette.
Voyons donc pourquoi cela se produit et, surtout, comment éviter les coups secs involontaires.

Lire aussi : Liquides pour cigarettes électroniques contenant de la caféine : pourquoi les éviter ?

Qu’est-ce que le dry hit et pourquoi se produit-il ?

Également connu sous le nom de “dry burn”, le dry hit peut être traduit par « brûlure sèche » et se produit lors de l’utilisation d’une cigarette électronique sans liquide ou sans mèche de coton en place. Le dry hit involontaire se produit précisément lorsque vous n’avez plus de liquide ou que le coton est sec ou mal positionné.

La sensation est désagréable, laisse un goût amer dans la bouche et abîme les résistances, ce qui oblige à les remplacer plus souvent.

Nombreux sont ceux qui suggèrent le dry-hitting pour nettoyer et prolonger la durée de vie des résistances. Lorsque la bobine de liquide se refroidit, elle a tendance à s’incruster sur la bobine : ces incrustations risquent d’altérer la saveur des liquides eux-mêmes et de compromettre l’expérience de vapotage.

Le brûlage à sec, dans ce cas, sert à éliminer l’encrassement et à nettoyer les résistances, ce qui prolonge leur durée de vie. Cette « technique » est également utilisée pour vérifier les bobines et les fils résistifs et s’assurer que tout fonctionne.

Qu'est-ce que le dry hit et pourquoi se produit-il ?

Le dry-hitting volontaire ne devrait toutefois être pratiqué qu’avec des atomiseurs régénérables et jamais avec des résistances remplaçables : le risque est d’abîmer la résistance et de ne pas la régénérer. Il faut également éviter de le faire avec des matériaux tels que la mèche et le mesh.

Il est clair que le dry hit involontaire est une toute autre affaire : l’inhalation de la vapeur produite par l’encrassement est préjudiciable à la santé, ainsi qu’à la cigarette électronique, et très désagréable au goût, puisque l’on inhale un liquide qui a déjà brûlé et sédimenté. De plus, la surchauffe des résistances « sèches » peut conduire à l’altération du métal et à la libération de microparticules.

Comment éviter le dry hit dans la cigarette électronique

Après avoir clarifié la différence entre la combustion sèche intentionnelle et non intentionnelle, voici quelques conseils pour vous aider à éviter la combustion sèche, mentionnée comme un problème pour les e-cigs et la santé.

  • Remplir régulièrement le réservoir : une banalité, mais avant de commencer à vaper, assurez-vous qu’il y a suffisamment de e-liquide dans le réservoir ;
  • Remplacer les résistances : même si vous pratiquez le dry-hitting volontaire pour régénérer les résistances, vous devez les remplacer assez fréquemment, comme toutes les autres pièces de la cigarette électronique soumises à l’usure ;
  • Utiliser le bon type de liquide : autre aspect apparemment trivial, le choix de liquides de qualité adaptés à son modèle d’e-cig est crucial pour éviter l’encrassement excessif et la décantation ;
  • Modifier le wattage : le dry hit peut également être causé par un wattage trop faible. La puissance de vapotage doit être vérifiée et ajustée pour éviter les problèmes de vapotage ;
  • Humidifiez l’élément chauffant avant de l’utiliser ;
  • Utilisez la cigarette électronique régulièrement : lorsqu’elle n’est pas utilisée, l’élément chauffant s’encrasse, ce qui le rend difficile à nettoyer ;
  • Nettoyer régulièrement l’e-cig : un nettoyage régulier, ainsi que l’utilisation, permet de maintenir en bon état toutes les pièces de l’e-cig, y compris l’élément chauffant ;
  • Remplacer les pièces usées ou anciennes : comme indiqué, les résistances non régénératrices doivent être remplacées fréquemment pour éviter les dysfonctionnements ;
  • Conservez la cigarette électronique à l’abri de l’humidité et des sources de chaleur.

Il ne s’agit pas seulement d’éviter le dry hit, mais également un certain nombre de problèmes susceptibles d’entraver le fonctionnement de la cigarette électronique et de nuire à la santé des vapoteurs.

Lire aussi : comment la cigarette électronique aide la Nouvelle-Zélande à lutter contre le tabagisme

Dry hit volontaire : comment cela fonctionne-t-il ?

« Et si je voulais utiliser le dry hit pour nettoyer la résistance à la place ? »

En attendant, si vous n’êtes pas particulièrement expérimenté, demandez l’aide d’une personne plus expérimentée qui vapote depuis plus longtemps et qui a déjà utilisé cette méthode pour nettoyer la résistance et réaligner les bobines de résistance.

Dry hit volontaire : comment cela fonctionne-t-il ?

L’opération en elle-même n’est pas complexe et se déroule en quelques étapes. Tout d’abord, le réservoir de l’e-cig doit complètement être vidé puis dévissé. La mèche doit ensuite être retirée de l’élément chauffant. La fonction de vapotage peut alors être activée à une puissance légèrement supérieure à celle utilisée pour la vaporisation, mais sans surchauffe et, surtout, sans inhalation. Pour éliminer les dépôts, vous pouvez vous aider d’une petite brosse. Lorsque les fils de la résistance reprennent la couleur de l’argent, le nettoyage est terminé.

Cela dit, si vous doutez de la procédure, évitez le dry hit : rappelez-vous qu’il peut être nocif à la fois pour la cigarette électronique et pour votre santé.

En conclusion

Le dry hit, également appelé dry burn ou combustion sèche, est un “cue” qui peut se produire pendant le vapotage : il peut endommager la résistance de l’e-cig et nuire à votre santé, car vous finirez par aspirer les dépôts de liquide incrustés sur la résistance.

Beaucoup recommandent la frappe à sec pour nettoyer les résistances régénérables (mais pas les résistances jetables !) : la procédure n’est pas difficile, mais il est bon de se faire conseiller par quelqu’un de plus expérimenté et de procéder avec précaution.

Pour éviter un « dry hit » involontaire, vérifiez que toutes les pièces de l’e-cig fonctionnent correctement, changez souvent les résistances, remplissez régulièrement le réservoir de liquide et utilisez une puissance adaptée à la pratique du vapotage.