Atomiseur de cigarette électronique : quand le changer ?

Quand changer l'atomiseur d'une e-cig

Comment comprendre quand ce composant doit être remplacé ?

Une fois que vous commencez à utiliser une e-cigarette, il est naturel de devenir curieux du monde du vapotage et de vouloir apprendre à connaître cet appareil pièce par pièce. L’e-cig se compose de plusieurs éléments importants, dont l’atomiseur.

Dans les lignes qui suivent, vous découvrirez ce qu’il est, à quoi il sert, dans quelles circonstances il doit être remplacé et quelle est sa durée de vie moyenne.

Atomiseur : qu’est-ce que c’est et quand le changer ?

L’atomiseur est certainement l’un des composants sur lesquels les nouveaux fumeurs se concentrent, et il ne pourrait en être autrement puisqu’il s’agit de l’un des principaux éléments de l’e-cig. En effet, c’est ici que se déroule le processus de vaporisation des liquides à vaper.

Mais, à quoi ressemble un atomiseur ? Il s’agit d’un composant à l’intérieur duquel est logée une résistance électrique qui reçoit son énergie de la batterie. Cette résistance entre en contact avec une boule de coton imprégnée de liquide et, lorsqu’elle est activée, chauffe et évapore ledit liquide.

Changement de résistance

Parmi les différents types d’atomiseurs qui existent, certains sont mieux adaptés au vaping de la joue tandis que d’autres sont mieux adaptés au vaping du poumon. Cependant, il est inutile de parler ici des types d’atomiseurs ; il est plutôt important que vous sachiez que certains atomiseurs durent plus longtemps que d’autres. En particulier, les appareils rechargeables peuvent durer plus longtemps que les appareils non rechargeables.

Dans le premier cas, la résistance peut être remplacée, alors que dans le second, elle n’est pas interchangeable, mais fixe. Ainsi, lorsque la bobine d’un atomiseur régénérable arrive en fin de cycle, le fumeur peut en fabriquer une nouvelle à la main et l’installer à la place de l’ancienne ; à l’inverse, lorsque la résistance d’un atomiseur non régénérable est défaillante, elle n’est plus utilisable et l’élément entier doit être remplacé.

Dans tous les cas, qu’un atomiseur soit régénérable ou non, il est important de savoir quel est le bon moment pour remplacer la pièce entière ou changer la résistance.

Lire aussi : Iqos ou cigarette électronique : quelles différences et laquelle est la moins nocive pour la santé ?

Quels sont les signes indiquant qu’une résistance doit être remplacée ?

Une publicité très célèbre avait coutume de dire qu’ « un diamant est éternel ». Eh bien, ce slogan ne s’applique pas à la résistance de l’e-cig. En effet, à force d’être tiré, ce fil métallique résistif s’use et des résidus solides de liquides d’e-cigarettes et de particules de coton se déposent entre ses bobines.

Mais, comment savoir si l’atomiseur (ou la résistance seule, si vous utilisez un atomiseur remanufacturable) est sur le point de vous dire adieu ? Pendant que vous fumez, vous recevez des signaux indéniables en présence desquels vous devez mettre votre e-cig à la poubelle.

Pour commencer, en présence d’une résistance usée, vous pouvez ressentir un léger goût de brûlé. Un autre symptôme qui pourrait indiquer qu’un serpentin est proche de la retraite est une baisse de la production de vapeur. Vous pouvez également constater, entre autres, un assombrissement de la couleur du liquide.

Mais, le goût et la vue ne sont pas les seuls sens qui peuvent vous avertir de la nécessité de remplacer la résistance ou l’atomiseur : l’ouïe peut également le faire. En fait, si vous entendez un gargouillement pendant que vous fumez, sachez qu’il s’agit d’un autre symptôme possible d’usure de la bobine.

Toutefois, avec l’expérience, vous vous rendrez compte de la nécessité de modifier la résistance, même sans avoir à attendre ces signes.

Quelle est la durée de vie d'un atomiseur ?

Quelle est la durée de vie d’un atomiseur ?

Lorsque vous vapotez régulièrement, vous vous habituez à vous adapter automatiquement à la nécessité de changer l’atomiseur ou de remplacer la résistance. Bien sûr, il n’existe pas de délai universel. La durée de vie d’un atomiseur peut dépendre de plusieurs facteurs, en premier lieu de la fréquence à laquelle le fumeur utilise son appareil.

Ceux qui fument plus souvent verront la résistance de leur atomiseur se détériorer beaucoup plus tôt que ceux qui n’utilisent une e-cigarette qu’à certaines occasions. En outre, le type de liquide utilisé (qui peut être organique ou synthétique), le coton, le fil utilisé pour fabriquer la bobine, le wattage et l’intensité du vapotage jouent également un rôle dans l’usure de l’atomiseur.

Toutefois, de manière générale, en prenant comme référence une utilisation constante, un atomiseur a une durée de vie moyenne d’environ deux semaines.

Lire aussi : Comment choisir le fil résistif idéal pour régénérer votre atomiseur ?

En conclusion

Si vous envisagez de commencer à fumer parce que vous en avez assez de vous blesser avec une cigarette analogique, vous feriez bien de commencer par une e-cig avec un atomiseur non reconstructible. Une fois que vous vous êtes familiarisé avec le vapotage et que vous connaissez vos liquides préférés (vous avez un large choix de tabacs, de liquides fruités et de liquides crémeux), vous pouvez vous essayer à un type de vapotage plus « professionnel » et passer à un atomiseur reconstructible.

N’oubliez pas, cependant, que ce type d’atomiseur nécessite un entretien constant ; de plus, l’assemblage des bobines à la main exige une bonne dextérité manuelle. Bien sûr, si vous utilisez des liquides de qualité comme ceux vendus sur Terpy, votre atomiseur aura plus de chances de durer longtemps.

Nous avons hâte de vous voir sur Terpy.