Élimination des mégots de cigarettes : combien de temps mettent-ils à se décomposer ?

Combien de temps les mégots de cigarettes durent-ils avant de se désintégrer ?

Voici la durée de vie des mégots avant leur décomposition (et comment préserver l’environnement)

Depuis plusieurs années, la protection de l’environnement et la préservation de notre belle planète sont sur toutes les lèvres (il était temps !). Grâce aux efforts de nombreux militants, les matériaux les plus polluants disparaissent progressivement pour laisser place à des alternatives “vertes”.

Les mégots de cigarettes laissés à chaque coin de rue parviennent toutefois à rester “sous le radar” et à échapper à la plupart des débats sur l’environnement.

Malheureusement, négliger les problèmes liés à la propagation de ces déchets peut constituer une grave erreur que les générations futures devront payer au prix fort.

Dans cet article, nous expliquons le temps nécessaire à la dégradation des mégots de cigarettes et les dommages qu’ils causent quotidiennement à l’environnement.

Lire aussi : Acheter des liquides pour cigarettes électroniques à l’étranger : est-ce vraiment une bonne idée ?

Pourquoi nos arrière-petits-enfants devront toujours faire face aux mégots de notre génération ?

La vérité est que personne ne sait avec certitude combien de temps il faut aux mégots pour se décomposer complètement. On estime que les filtres des “blondes” mettent entre 500 et 1000 ans à se dégrader, mais il n’y a pas assez de preuves scientifiques pour donner une réponse définitive à cette question.

Les mégots sont en plastique, un matériau non biodégradable, car les bactéries qui provoquent la décomposition de la matière organique ne peuvent pas le “digérer”.

Ce matériau se dégrade par “photodégradation”, un processus très lent causé par le rayonnement lumineux du soleil qui entraîne des changements dans la structure chimique du matériau. Ainsi, les objets en plastique se “fragmentent” en morceaux de plus en plus petits jusqu’à ce que, lorsqu’ils mesurent moins de 5 mm, ils soient classés comme “microplastiques”.

Les filtres de cigarettes sont fabriqués à partir d’un plastique appelé acétate de cellulose, un type de plastique qui est également utilisé pour fabriquer des lunettes de soleil, des textiles, des films photographiques et de nombreux autres produits. Ils ont été introduits dans les années 1950 pour réduire la nocivité du tabagisme à la suite de la publication des premières études scientifiques mettant en évidence les risques du tabagisme.

Cependant, contrairement à la croyance populaire, il n’existe aucune preuve concluante que les filtres rendent le tabagisme moins nocif.

À ce stade, les lecteurs qui fument, ou qui ont fumé dans le passé, pourraient se demander : “alors pourquoi le mégot est-il “taché” par rapport à un filtre inutilisé ? Sa couleur n’indique-t-elle pas l’absorption des substances les plus nocives ? Pas vraiment.

Le changement de couleur du filtre qui se produit lorsqu’on fume une cigarette est principalement dû à la modification du pH de l’acétate de cellulose. Il s’agit de l’effet d’une simple réaction chimique, plutôt que d’un véritable dispositif de sécurité. Pour preuve, plusieurs études médicales ont montré que les dommages causés par les cigarettes à filtre sont presque identiques à ceux causés par les cigarettes sans filtre.

Les mégots de cigarettes en plastique constituent un risque environnemental majeur

Les mégots de cigarettes dévastent l’environnement et tuent les plantes et les animaux.

Les mégots de cigarettes représentent un grand danger pour l’environnement. Les oiseaux, et de nombreux animaux marins, peuvent les prendre pour de la nourriture et les ingérer, risquant ainsi de graves problèmes digestifs, voire la mort.

En outre, les mégots de cigarettes contiennent souvent des produits chimiques toxiques tels que le plomb et le cadmium. Lorsqu’ils finissent dans la mer, ces poisons s’infiltrent dans l’eau, causant de graves dommages à la faune et à la flore environnantes. Une étude menée par l’université d’État de San Diego a révélé qu’il suffit d’un mégot de cigarette pour polluer un litre d’eau au point de provoquer la mort de toute la vie marine.

N’oubliez pas qu’environ 5,4 trillions de mégots de cigarettes sont produits chaque année et que l’on estime que 70 % d’entre eux atteignent la mer ! Ce chiffre peut permettre de mieux comprendre l’ampleur des dommages causés par ces poisons à la planète et aux formes de vie qui l’habitent.

Il convient également de rappeler que les mégots de cigarettes sont l’une des causes les plus fréquentes des incendies de forêt. Leur abandon négligent provoque des catastrophes majeures qui détruisent chaque année des hectares et des hectares de terres luxuriantes.

Lire aussi : Les sels de nicotine : ce qu’ils sont et comment les utiliser ?

En conclusion

Nous avons expliqué le temps nécessaire pour que les mégots de cigarettes se dégradent complètement.

Comme tout le monde le sait maintenant, les plastiques sont des matériaux très dangereux pour l’environnement, car ils peuvent durer des siècles et des siècles, polluer l’eau et représenter un danger pour la faune. Les mégots de cigarettes ne font pas exception et, compte tenu de leur nombre considérable, ils font partie des déchets les plus nocifs pour notre planète.

Nous négligeons trop souvent le fait que ceux qui choisissent d’abandonner les cigarettes traditionnelles au profit du vapotage font du bien à la fois à eux-mêmes et à l’environnement qui les entoure. Les fumeurs ne produisent pas de déchets, sauf lorsqu’ils changent la résistance de leur appareil ou le remplacent par un nouveau, et l’élimination de ces produits se fait en toute sécurité grâce au service offert par les îles écologiques.

Si vous aussi, vous avez éliminé les cigarettes traditionnelles de votre vie et êtes devenu un vaper, la planète vous remercie et la boutique Terpy.fr est prête à vous offrir tous les produits dont vous avez besoin, des bases de nicotine aux liquides à vaper.

Nous avons hâte de vous voir sur Terpy !