Cigarette électronique : voici où fumer en 2020

Voici où fumer la e-cig est autorisé en 2020

Où pouvez-vous fumer des cigarettes électroniques ? C’est la question que se posent les vapoteurs et à laquelle nous allons tenter de répondre

Lorsque le produit e-cig a été lancé sur le marché mondial, les premières campagnes publicitaires ont fait la promotion de la cigarette électronique en tant qu’appareil pouvant être utilisé en tout lieu et en toute circonstance. 

À ce jour, les choses ont un peu changé, mais il n’y a pas de lois claires permettant au consommateur de comprendre où il est possible de vapoter. Les doutes sont en partie justifiés par l’évolution continue de la réglementation en vigueur, même si en toute logique, il est possible de comprendre quand il n’est pas conseillé d’allumer son vaporisateur personnel.

Il est en effet probable que le dispositif soit chargé de fluides contenant un pourcentage élevé d’arôme dans le liquide de base et que l’odeur soit désagréable pour les personnes environnantes. De plus, il est possible d’utiliser des bases de nicotine qui pourraient gêner encore plus les non-vapoteurs/fumeurs.

Sur la boutique Terpy.fr, vous pouvez acheter des liquides pour cigarettes électroniques avec ou sans nicotine, et choisir des arômes aux notes délicates pour minimiser l’inconfort.

Il est donc important d’essayer de clarifier et d’aller droit au but : où peut-on vapoter la cigarette électronique en 2020 ?

Dans les paragraphes suivants, nous essaierons de donner une réponse claire à cette question, en rapportant des informations sur la réglementation anti-tabac des lieux publics et privés les plus fréquentés, y compris les principaux moyens de transport.

La cigarette électronique où fumer en 2020?

Cigarette électronique et lieux fermés

Commençons par une bonne nouvelle : vous pouvez actuellement consommer votre vape liquide même dans les endroits où il y a une interdiction de fumer en référence aux cigarettes traditionnelles, comme les bars, les restaurants, les bureaux et les cinémas. La liberté d’utiliser la cigarette électronique dans certains environnements reste à la discrétion des opérateurs et des gestionnaires.

L’utilisation de l’e-cig est interdite par la loi dans les endroits suivants :

  • au sein de tous  les établissements d’enseignement ;
  • dans les communautés de réadaptation et  les établissements pénitentiaires pour mineurs ;
  • aux bureaux des centres d’emploi et de formation professionnelle ;
  • au sein des établissements de santé.

Attention, si vous vapotez dans un endroit où vous n’êtes pas autorisé à utiliser votre appareil, vous commettez une infraction administrative, ce qui signifie que vous avez commis une violation de la loi en vigueur et que vous encourez une sanction financière. Cette sanction entraîne le paiement d’une amende qui, selon les cas, peut être supérieure ou inférieure à 500 euros.

Lire aussi : Liquide pour cigarette électronique à la saveur de weed : comment choisir (de manière responsable) lequel acheter ?

Vapotage dans les transports : réglementation pour les trains, les avions et les navires

Si certaines sociétés de transport autorisaient dans un premier temps l’usage de la cigarette électronique, aujourd’hui il n’est plus permis de vapoter à l’intérieur des trains, des avions et des navires.

Les principales compagnies ferroviaires françaisesont interdit l’utilisation d’appareils de vapotage. Il en va de même pour de nombreuses compagnies aériennes nationales et intercontinentales, à l’exception, dans de rares cas et uniquement à la discrétion du capitaine, de l’utilisation de cigarettes électroniques qui ne produisent pas de vapeur.

Train arrêté à la gare

En ce qui concerne les navires, cependant, il est possible d’utiliser des e-cigarettes dans les espaces extérieurs spéciaux dédiés aux fumeurs.  N’oubliez pas, cependant, que chaque entreprise a ses propres règles, il est donc toujours préférable de demander des précisions à l’équipage avant d’avoir de mauvaises surprises.

Les liquides de tabac et plus généralement tous les arômes de cigarettes électroniques ne sont donc pas utilisables lors de vos déplacements, surtout si vous voyagez en train ou en avion. Mais que prévoit la loi pour vapoter à l’intérieur de votre véhicule ? Le blog de Terpy a également tenté de répondre à cette question. 

Est-il possible d’utiliser mon appareil de vapotage dans la voiture ?

Beaucoup se demandent s’il est possible de vapoter la cigarette électronique dans la voiture, même en conduisant. Le doute est légitime puisque la loi française n’a pas encore fait de déclaration claire en la matière. Ce que l’on sait, c’est qu’avec le décret législatif n ° 6 du 12 janvier 2016, l’interdiction de fumer à l’intérieur des véhicules a été sanctionnée. 

Cette interdiction ne concernait cependant que deux circonstances très spécifiques :

  1. Présence dans la voiture d’enfants de moins de 18 ans ;
  2. Transport de femmes enceintes.

Il est vrai que jusqu’à présent, cette interdiction n’a pas été étendue à la cigarette électronique, peut-être parce qu’actuellement, il existe encore de nombreuses opinions contradictoires concernant l’innocuité des cigarettes électroniques. Beaucoup se demandent encore si le liquide de la cigarette électronique est nocif ou non, quelle que soit l’utilisation d’un fluide composé d’une base de nicotine.

A lire aussi: Comment nettoyer correctement l’atomiseur de la cigarette électronique.

De plus, la législation qui établit l’interdiction de fumer dans les véhicules dans certaines circonstances, ne prend pas en considération le code de la route  et ses règlements anti-tabac.

Il est possible que des décrets intègrent prochainement la réglementation anti-tabac actuelle et anti-tabac du code de la route. Cela pourrait conduire à considérer les gestes et la dextérité des cigarettes normales et électroniques comme inadéquats, car ils constituent un élément de distraction important lors de la conduite.

Ainsi, ce qui est arrivé aux téléphones mobiles pourrait également arriver aux appareils de vapotage.